Imprimer

Le Syndicat du Haut-Rhône est un syndicat mixte situé aux confins des départements de la Savoie, de l’Ain et de l’Isère, s’étend de part et d’autre du fleuve Rhône, de la confluence du Fier au pont de Groslée. Le Rhône constitue ici la limite administrative entre ces 3 départements.

La crue centennale de 1990, constitue l’élément déclencheur de l’unification des communes riveraines du fleuve, organisées alors en 3 syndicats départementaux.

Crue 1990 CNR
Crue de 1990 – Brangues - © CNR
Crue 1990 Yenne M
Crue de 1990 – Yenne - © CNR





Leur objectif : suite à cette catastrophe naturelle, il s’agissait de mieux comprendre le fonctionnement du Rhône afin de mettre en œuvre des opérations de restauration de l’écosystème fluvial et permettre une réappropriation de ce patrimoine par les riverains.

Un Schéma de Gestion du Haut-Rhône est alors écrit et validé en 1994. Il constituera un préalable à l’ensemble des études nécessaires à l’élaboration du Plan de Réhabilitation du Haut-Rhône (PRHR), mis en oeuvre sur la période 2003-2008.

Le Syndicat du Haut-Rhône (SHR) créé sous sa forme actuelle le 17 avril 2003, réunissant les 28 communes riveraines du fleuve (dont 5 communes adhérentes au SIDCEHR) en une unique structure intercommunale et tri départementale a porté ce programme ambitieux.

Soutenu par l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse,  la Compagnie Nationale du Rhône, la Région Rhône-Alpes, les Départements de l’Ain, de la Savoie et de l’Isère, l’Etat et Voie Navigable de France, le PRHR a permis la restauration hydraulique et écologique du Rhône amont par l’augmentation des débits réservés, et par la restauration de 23 lônes et de l’axe migratoire. Il a aussi initié une démarche de réappropriation du fleuve par les riverains et les collectivités.

lône du Brotalet SHRAujourd’hui le SHR poursuit sa reconquête du fleuve. Il anime depuis 2006 le site Natura 2000 « Zones humides et forêts alluviales du Rhône ».

Il s’investit sur l’ensemble des milieux naturels de la plaine alluviale dans un plan d’actions en faveur de la Biodiversité, programme concerté et multi partenarial.

La démarche de réappropriation du fleuve par les riverains et les collectivités est mise en œuvre par un Schéma de Développement Durable dont la stratégie vise à promouvoir un développement touristique durable, une valorisation de la culture fluviale et un accès pour tous à ce patrimoine rhodanien.

Ce territoire fluvial qui constitue une vaste plaine d’inondation, déclarée Zone d’Expansion des Crues (ZEC) depuis la loi du 25 mai 1858, promulguée deux ans après la crue majeure de 1856. Le classement en ZEC induit l’interdiction de toute modification des réservoirs naturels d’expansion des crues à l’amont des grandes agglomérations. Le SHR promeut, sur l’ensemble de son territoire, cette culture du risque et mène des projets visant à mieux comprendre la vulnérabilité de son territoire.