Imprimer

Le Plan de Réhabilitation du Haut-Rhône a été mis en œuvre sur le territoire de 2003 à 2008. Il est la déclinaison locale du Programme décennal de restauration hydraulique et écologique du Rhône français (P10) du Léman à la Méditerranée, lancé par l’Etat en 1998, et aujourd’hui inféodé au Plan Rhône.
Ce programme global de restauration du fleuve concerne 8 sites prioritaires : les vieux-Rhône des aménagements de Chautagne, Belley, Brégnier-Cordon pour le secteur du Haut-Rhône, ainsi que Miribel-Jonage, Pierre-Bénite, Péage de Roussillon, Donzère-Mondragon et Montélimar.

Pour cela quatre objectifs ont été définis : 

  1. Retrouver un fleuve vif et courant
    Avec l’augmentation des débits à l’aval des barrages (débits réservés)
  2. Permettre un accroissement de la biodiversité
    Avec la restauration de 23 anciens bras latéraux du fleuve (les lônes)
    Avec la restauration de l’axe migratoire piscicole
  3. Accroître notre connaissance du fleuve
    Avec la mise en place d’un suivi scientifique et socio-économique  
  4. Rapprocher les riverains de leur fleuve
    Avec des actions de communication et d’information

 

Zoom sur le Haut-Rhône

 

En Chautagne, le 12 juillet 2004, les débits sont augmentés à l’aval du barrage de Motz.

Débit Chautagne

Modification des débits réservés - chute de Chautagne

 

Chautagne à 10m3/s
Chautagne à 10m3/s
Chautagne à 70m3/s
Chautagne à 70m3/s

 


Sur la chute de Belley, le 27 juillet 2005, les débits sont augmentés à l’aval du barrage de Lavours.

Modification des débits réservés - chute de Belley
Modification des débits réservés - chute de Belley

 

Chute de Belley - Iône d'En l'île 28m3/s
Chute de Belley - Iône d'En l'île 28m3/s
Chute de Belley - Iône d'En l'île 80m3/s
Chute de Belley - Iône d'En l'île 80m3/s

 



Sur la chute de Brégnier-Cordon à l’été 2006, le débit « plancher » à l’aval du barrage de Champagneux passe de 25 m3/s à 65 m3/s.

Modifications des débits réservés – chute de Brégnier-Cordon
Modifications des débits réservés – chute de Brégnier-Cordon

 

Sur le Haut-Rhône, de 2003 à 2005, ce sont 23 lônes au total qui ont été restaurées dans le cadre du plan de réhabilitation, sous maîtrise d’ouvrage du concessionnaire du fleuve, la Compagnie Nationale du Rhône (Retrouvez la cartographie des lônes dans l'espace de téléchargement).

Les travaux réalisés sont de natures diversifiées, allant du génie civil de grande ampleur au génie biologique, en fonction des objectifs définis pour chacune des lônes : simple reconnexion aval pour le maintien d’une lône « stagnante » ou curage total pour retrouver une lône courante.



La lône d’Orgeval
Iône d'Orgeval

Génie de la biodiversité d'OrgevalDraggage de l'Iône d'Orgeval



La lône Mattant
La lône MattantLa lône Mattant

La lône MattantLa lône Mattant



Construction de la passe à poissons du seuil des Molottes (Les Avenières, 38 / Brégnier-Cordon, 01) sur le Rhône

Seuil des MolottesSeuil des Molottes

 

Le programme de Réhabilitation du Haut-Rhône a fait l’objet d’un suivi socio-économique réalisé par la Maison du Fleuve Rhône dont l’objectif a été d’évaluer les effets de la restauration du fleuve sur l’économie locale et notamment à travers le développement du tourisme et des activités de pleine nature liées au fleuve. Aujourd’hui la mise en œuvre du Schéma de Développement Durable du Haut-Rhône en constitue l’essence même et poursuit l’idée d’un développement harmonieux du territoire, tirant parti de la restauration écologique du Rhône en conciliant l’économie, l’environnement et le social.

Un suivi scientifique multidisciplinaire s’est construit autour de ce programme ambitieux depuis 2002. C’est l’un des suivis scientifiques les plus importants connus sur un fleuve européen avec aujourd’hui un recul de 10 ans sur les premiers états des lieux avant restauration. Il a permis également d’élaborer des modèles écologiques et de tester leur capacité prédictive.

 

La réappropriation du fleuve par les usagers et riverains a été un objectif fort de ce programme. Pour cela des actions de sensibilisation et d’information ont été réalisées à grande échelle avec notamment la création du journal du Syndicat du Haut-Rhône : le Ô Rhône diffusé dans chacun des 15 000 foyers des 28 communes adhérentes (Retrouvez les anciens numéros dans l'Espace de téléchargement). 

Journal du Syndicat du Haut-Rhône : le Ô Rhône