Une espèce exotique envahissante est une espèce exotique (exogène) dont l’introduction par l’homme (volontaire ou fortuite), l’implantation et la propagation, menacent les écosystèmes, les habitats ou les espèces indigènes avec des conséquences écologiques, et/ou économiques, et/ou sanitaires, négatives
(Comité Français de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature).


Ces espèces sont aujourd'hui considérées comme étant le troisième facteur menaçant la biodiversité mondiale, après la destruction des habitats et la surexploitation des espèces.


Les espèces végétales envahissantes


Grenouille et plante exotiqueSur le Haut-Rhône, vous pouvez observer beaucoup de ces plantes qui nous viennent de part le monde. Grandes voyageuses, certaines ont été importées depuis plus d’un siècle par des botanistes, telle la renouée du Japon ou le robinier faux acacia (plus connu sous le faux nom d'acacia).


D’autres ont été introduites par hasard, comme l’ambroisie dont les premières graines traversèrent l’Atlantique dans les caisses de matériel de l’armée américaine, débarquées lors de la seconde guerre mondiale. Cette espèce est d'ailleurs sous le coup de plusieurs arrêtés préfectoraux en Rhône Alpes, car son pollen est extrêmement allergène.


Leur point commun : elles ne subissent pas ou peu de prédation et sont responsables d’une compétition sans merci avec les espèces locales. Dans certains cas, le milieu s’appauvrie totalement.

 
Sur le Haut-Rhône, pas moins de 74 plantes exotiques envahissantes ont été répertoriées et la liste n'est probablement pas exhaustive ! Parmi les plus fréquentes nous pouvons citer :

  • La renouée du Japon

La renouée du Japon La renouée du Japon (2)

La renouée du Japon, importée à l’origine comme plante ornementale, s’est échappée des jardins et à colonisé des kilomètres de berge et de fossés.

  • L'ambroisie

L'ambroisie

L’ambroisie, à ne pas confondre avec l’armoise vulgaire, produit des pollens très nocifs pour la santé humaine. Les propriétaires de terrains contaminés  ont obligation de la détruire (arrêtés préfectoraux pour les départements de la Savoie, de l'Ain et de l'Isère).

 

  • L'arbre à papillons (buddleja)

L'arbre à papillons

Le buddleja, fameux arbre à papillons, est également une espèce exotique envahissante échappée de nos jardins.

 

  • Le solidage géant

Le solidage géant

Le solidage géant ou verge d’or est très présent dans la plaine et dans les peupleraies.

  • L'impatience de l'Himalaya

L’Impatience d’Himalaya, très belle plante à fleur rose, accroît chaque année son expansion. On la retrouve principalement dans la forêt alluviale et dans les peupleraies.

… mais aussi l'érable négundo, le robinier faux acacia, le raisin d'Amérique, l'ailanthe, la vigne vierge,  …



Les espèces animales envahissantes


Les espèces animales introduites peuvent aussi être envahissantes. Sur le Haut-Rhône, une vingtaine d'espèces animales exotiques envahissantes ont été répertoriées. Les plus connues sont le ragondin, le rat musqué, la tortue de Floride, le poisson chat, la perche soleil, le sandre, le black-bass, le silure, l'écrevisse américaine, …


Focus sur la tortue de Floride


Très largement vendue dans les animaleries avant d'être interdite d'importation, de nombreuses tortues de Floride ont été relâchées dans le milieu naturel par leur propriétaire. Très vorace, elle est prédatrice de nombreuses espèces indigènes et est une concurrente directe de la tortue cistude d'Europe.

Tortue de Floride (M. Bouron)
Tortue de Floride (M. Bouron)

 

Si vous souhaitez vous séparer de votre tortue exotique, ne la relâchez pas dans la nature. Vous pouvez la déposer au Conservatoire d'Espaces Naturels de la Savoie au Bourget du Lac.