L’idée d’élaborer le Plan d’Actions en faveur de la Biodiversité du Haut-Rhône, est ressorti du besoin et de la volonté de :

- poursuivre les actions réalisées sur le fleuve de 2003 à 2008 avec le Plan de Réhabilitation du Haut-Rhône,
- d’étendre ce travail sur l’ensemble des milieux naturels du territoire à forts enjeux pour une prise en compte globale des interactions entre le fleuve et sa plaine,
- d’assurer une complémentarité technique et financière aux dispositifs existants sur le territoire du Haut-Rhône : la mise en œuvre des documents d’objectifs des sites Natura 2000, la Réserve Naturelle Nationale du Haut-Rhône français, les Arrêtés de Protection de Biotope, les Contrats de rivière en cours (Guiers et Séran) ou à venir (Furans, Arène, Gland)…
 

4 objectifs transversaux ont été définis

  1. Restaurer, gérer et protéger le fleuve, les biotopes alluviaux et les milieux naturels de la plaine alluviale du Haut-Rhône :
    • pour préserver les zones d’expansion des crues, la ressource en eau et son épuration naturelle par les milieux,
    • accroître la diversité écologique et l’attractivité des milieux pour la faune et la flore
    • maintenir une agriculture et une sylviculture durable
    • lutter contre la déprise agricole de certains milieux en maintenant une activité pastorale

  2. Connaître le fonctionnement des écosystèmes et des espèces qui leur sont inféodées en poursuivant les études et les suivis scientifiques ;

  3. Engager des actions d’éducation à l’environnement en direction du grand public et des scolaires

  4. Mettre en œuvre un projet partenarial, cohérent et concerté


Ce programme a été officialisé par une convention cadre avec les partenaires financiers signées le 23 février 2012.
 

Article de presse sur la signature de la convention territoriale pour la mise en oeuvre du plan d'actions en faveur de la biodiversité du Haut-RhônePhoto de la signature de la convention territoriale pour la mise en oeuvre du plan d'actions en faveur de la biodiversité du Haut-Rhône





Logo du SHR

 

Le SHR est la structure porteuse du PABHR, mais il est également maître  d’ouvrage à part entière des actions suivantes.

 

  • la connaissance, la restauration et la gestion des Zones humides du territoire,
  • la poursuite du travail de connaissance et de restauration des lônes,
  • actions visant le maintien ou le rétablissement de la continuité piscicole, avec notamment un travail sur les ouvrages transversaux, les confluences, et dans le cadre d’un travail sur les affluents « orphelins », c'est-à-dire ne s’inscrivant dans aucune procédure type Contrat de rivière
  • plan d’actions des boisements naturels (forêts alluviales) et des boisements artificiels dans un souci de garantir une sylviculture durable,
  • la question des espèces invasives sous la forme d’un observatoire de leur évolution, des méthodes de lutte, pour établir une stratégie d’intervention ou non sur le territoire,
  • la connaissance et le suivi des espèces emblématiques comme la Loutre et certaines Libellules remarquables, espèces bénéficiant d’un plan d’action National ; ou encore le gastéropode Anisus vorticulus
  • la communication et la sensibilisation par la diffusion de notre journal Ô Rhône, la création de notre site internet, des interventions scolaires et grand public en partenariat avec les associations compétentes du territoire,



Le SHR n’est pas le seul MO du programme.  En effet, le Conservatoire des Espaces Naturels de Rhône-Alpes poursuit dans ce cadre le travail de restauration sur les zones humides dont il a la maîtrise d’usage et met en œuvre un plan d’actions sur les pelouses sèches du territoire de l’Ain, en partenariat avec les structures agricoles.
Le Conservatoire des Espaces Naturels de la Savoie est maître d’ouvrage du projet de réhabilitation écologique des casiers d’emprunt de la Malourdie, et met également en œuvre le plan d’actions pelouses sèches du territoire savoyard.
Le Syndicat Intercommunal de Défense Contre les Eaux du Haut-Rhône (SIDCEHR) lancera une étude de faisabilité sur les conditions d’amélioration hydraulique de la confluence de la lône des Chèvres et du Rhône. La Commune de Yenne est maître d’ouvrage de la Réhabilitation écologique du Marais des Lagneux.
Et la LPO 73 met en œuvre le travail sur la connaissance de la répartition du Sonneur à ventre jaune et la protection des sites majeurs accueillant les Chauves-souris.

En savoir + : télécharger les tableaux d’actions par volets au format pdf.

Les partenaires financiers :


Logo de l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée CorseLogo de la région Rhône AlpesLogo de l'Etat - La République FrançaiseLogo de la Compagnie Nationale du RhôneLogo du Conseil Général de l'Ain

 

Logo du Conseil générale de l'Isère

Logo du Conseil Général de Savoie